Selon un sondage, la majorité des Canadiens souhaite accéder à des produits et services financiers en un seul endroit

Type d’avis : Communiqués> Généralités

Personne(s)-ressource(s) :

Andrea Zviedris
Chef des relations avec les médias et des affaires publiques
Téléphone :
Courriel :

Une étude menée par l’OCRCVM révèle que les investisseurs canadiens veulent recevoir des conseils accessibles, souples et personnalisés d’un être humain

Le 17 décembre 2019 (Toronto, Ontario) – Les investisseurs canadiens disent attacher de l’importance à l’accessibilité, à la souplesse et à la personnalisation des conseils financiers qu’ils reçoivent. En outre, ils souhaitent accéder à une vaste gamme de produits et de services financiers sans devoir faire appel à divers fournisseurs ni ouvrir de nouveaux comptes; et près des trois quarts d’entre eux déclarent vouloir recevoir des conseils d’un être humain.

Ces résultats proviennent d’un sondage national mené par l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM). En collaboration avec le cabinet The Strategic Counsel, l’OCRCVM a sondé plus de 2 000 investisseurs actuels et investisseurs potentiels (ceux qui souhaitent investir, mais ne le font pas). Pour la majorité des répondants, l’accessibilité signifie obtenir des conseils au moment et de la façon qui leur conviennent, par l’intermédiaire d’un seul point de contact – préférablement un être humain.

VOICI QUELQUES POINTS SAILLANTS DU SONDAGE

Accès

  • 86 % des investisseurs actuels et 68 % des investisseurs potentiels :
    • jugent important d’accéder à une vaste gamme de produits et de services financiers sans devoir faire appel à divers fournisseurs ni ouvrir de nouveaux comptes.
  • 90 % des investisseurs actuels et 71 % des investisseurs potentiels :
    • veulent obtenir des conseils financiers quand ils le veulent et quand ils en ont besoin.

Souplesse

  • 90 % des investisseurs actuels et 69 % des investisseurs potentiels :
    • jugent important d’obtenir des conseils souples qui s’adaptent à leur situation et à leurs besoins changeants.

Personnalisation

  • 91 % des investisseurs actuels et 69 % des investisseurs potentiels :
    • jugent important que les conseils qu’ils reçoivent soient personnalisés en fonction de leurs objectifs et besoins.
  • Cependant, seulement 40 % des investisseurs actuels et 30 % des investisseurs potentiels :
    • estiment que les conseils en ligne, fondés uniquement sur les renseignements qu’ils ont fournis, sont des conseils personnalisés.
  • 48 % des investisseurs actuels et 45 % des investisseurs potentiels :
    • veulent obtenir des conseils qui tiennent compte des besoins de leur famille immédiate.

Élément humain

  • 74 % des investisseurs actuels et 62 % des investisseurs potentiels :
    • déclarent vouloir recevoir des conseils d’un être humain.

Le pourcentage des investisseurs canadiens pour lesquels il est important que les conseils proviennent d’un être humain augmente avec l’âge : 82 % des investisseurs âgés de 65 ans ou plus jugent important que les conseils leur soient transmis par un être humain.

Comment les investisseurs peuvent améliorer leur littératie financière

Pour en savoir plus sur la façon de choisir un conseiller en placement ou pour obtenir des conseils et de l’information sur les placements, visitez le centre des ressources de l’OCRCVM à l’intention des investisseurs.

L’OCRCVM s’engage à protéger les investisseurs et à aider les Canadiens à devenir des investisseurs plus avertis. Il collabore avec divers organismes partout au pays qui, comme lui, sont voués à la protection et à la sensibilisation des investisseurs ainsi qu’à la littératie financière. Au cours des 10 dernières années, l’OCRCVM a versé plus de 6,8 millions de dollars pour soutenir des initiatives dans ce domaine.

À propos du sondage

Ce sondage fait partie du travail entrepris par l’OCRCVM pour mieux comprendre la façon dont les Canadiens souhaitent obtenir des conseils, des produits et des services financiers et pour recueillir leurs points de vue sur la transformation du secteur des placements. Il fait suite à la consultation que l’OCRCVM a menée auprès de dirigeants du secteur sur les façons de favoriser l’évolution des services- conseils au Canada.

En collaboration avec The Strategic Counsel, cabinet national indépendant spécialisé en recherches, l’OCRCVM a sondé un panel en ligne à l’échelle nationale pour analyser la façon dont les Canadiens voient l’accès et les obstacles à l’accès aux services-conseils en placement. Plus de 1 500 investisseurs actuels et plus de 500 investisseurs potentiels ont pris part au sondage.

Pour en savoir plus sur le sondage de l’OCRCVM, cliquez ici : Accès aux services-conseils.

Citations

« Ce sondage fait suite aux consultations que nous avons menées auprès de dirigeants d’entreprise et qui ont abouti à la publication du rapport Favoriser l’évolution des services-conseils au Canada. Nous voulions communiquer directement avec les investisseurs pour mieux comprendre comment, et à quel moment, ils accèdent aux produits et services financiers. Leur rétroaction reflète celle que nous avons recueillie auprès des représentants du secteur dans le but de continuer à favoriser de meilleurs résultats pour les Canadiens. »
– Kathy Engle, vice-présidente aux stratégies de l’OCRCVM

« Cette étude permet à l’OCRCVM, en tant qu’organisme de réglementation, de soutenir la transformation du secteur pour améliorer l’accès des Canadiens aux services-conseils personnalisés et souples qu’ils recherchent. »
– Irene Winel, première vice-présidente à la réglementation des membres et aux stratégies

« Les commentaires recueillis auprès des investisseurs permettront d’orienter les mesures que doit prendre l’OCRCVM pour faciliter l’accès des investisseurs aux services-conseils et aux autres services financiers et contribuer à leur protection et à leur sensibilisation. »
– Andrew J. Kriegler, président et chef de la direction de l’OCRCVM

***

À propos de l’OCRCVM

L’OCRCVM est l’organisme d’autoréglementation pancanadien qui surveille l’ensemble des courtiers en placement et toutes les opérations que ceux-ci effectuent sur les marchés des titres de capitaux propres et des titres de créance au Canada. L’OCRCVM établit la réglementation en matière de commerce des valeurs mobilières, veille à la protection des investisseurs et renforce l’intégrité des marchés tout en favorisant des marchés financiers sains au Canada. Il s’acquitte de ses responsabilités de réglementation en établissant et en faisant appliquer des règles qui régissent la compétence, les activités et la conduite financière de plus de 170 courtiers en placement canadiens et des quelque 29 000 employés inscrits qui y travaillent, dont la plupart sont communément appelés conseillers en placement. L’OCRCVM établit et fait appliquer également des règles d’intégrité du marché qui régissent les opérations effectuées sur les marchés canadiens des titres de capitaux propres et des titres de créance.

-30-