Conseils pour repérer et prévenir la fraude

Une femme tenant un téléphone cellulaire
  1. Vérifiez toujours que l’entité à laquelle vous souhaitez confier vos renseignements ou votre argent est véritablement inscrite auprès de l’OCRCVM!
    • Même si une société déclare être réglementée par l’OCRCVM, ce n’est pas forcément le cas.
    • Consultez le rapport Info-conseiller de l’OCRCVM pour savoir si une société ou un conseiller est inscrit auprès de l’organisme.
  2. Accédez au site Web du courtier par l’intermédiaire d’une source fiable, en saisissant par exemple l’adresse URL dans votre navigateur. Vérifiez toujours l’exactitude des adresses URL.
    • Afin de tromper des investisseurs potentiels, les fraudeurs utilisent des copies exactes de sites Web et des imitations de noms de domaines pour que leurs fausses pages soient presque identiques aux pages des sociétés légitimes. Les adresses des sites Web frauduleux comportent souvent délibérément des noms mal épelés et des traits d’union.
    • Vérifiez attentivement l’exactitude de l’adresse URL ou consultez la page Les courtiers que nous réglementons pour accéder à l’adresse du site Web d’une société.
  3. Ne versez jamais de l’argent à une société pour retirer vos fonds.
  4. N’installez jamais de programmes permettant d’accéder directement ou à distance à votre ordinateur.
    • Accordez l’accès à vos renseignements personnels à une société ou à un courtier uniquement après avoir vérifié son inscription!
  5. Soyez à l’affût des signaux d’alarme. Méfiez-vous :
    • des sollicitations au hasard provenant de sociétés avec lesquelles vous n’avez jamais fait affaire;
    • de toute entité vous promettant des gains « immédiats », « spectaculaires » ou « garantis »;
    • des demandes urgentes à investir immédiatement;
    • de toute personne qui utilise une adresse Gmail, Hotmail ou toute autre adresse courriel publique ou un compte sur les réseaux sociaux (il est interdit aux courtiers inscrits d’utiliser des comptes personnels à des fins professionnelles);
    • des stratagèmes de récupération d’argent : les fraudeurs vous proposent de l’aide pour récupérer votre argent à condition que vous leur versiez une plus grande somme d’argent!

Conseils pour le Mois de la prévention de la fraude

  1. Pour de nombreuses personnes, la pandémie de COVID-19 continue de causer des problèmes financiers et de l’incertitude. Les stratagèmes financiers posent un risque important pour les Canadiens, et les stratagèmes liés aux placements ciblent souvent des gens qui éprouvent des difficultés financières.
  2. Les fraudeurs professionnels savent où se trouve l’argent.
  3. Soyez à l’affût des signaux d’alarme indiquant un stratagème financier :
    1. on vous promet des rendements élevés sans risque ou avec peu de risques;
    2. on prétend détenir de l’information privilégiée;
    3. on vous presse d’acheter;
    4. votre interlocuteur n’est pas inscrit pour vendre des placements.
  4. Vérifiez toujours que l’entité à laquelle vous souhaitez confier vos renseignements ou votre argent est véritablement inscrite auprès de l’OCRCVM! Même si une société déclare être réglementée par l’OCRCVM, ce n’est pas forcément le cas. Consultez la page Les courtiers que nous réglementons.
  5. Confirmez l’identité de la personne qui s’adresse à vous. Parfois, le nom indiqué est celui d’une personne inscrite, et seul un faux domaine de courriel ou numéro de téléphone permet de détecter la fraude.
  6. Saviez-vous que, pour tromper des investisseurs potentiels, les fraudeurs utilisent des copies exactes de sites Web et des imitations de noms de domaines pour que leurs fausses pages soient presque identiques aux pages des sociétés légitimes? Souvent, les adresses des sites Web frauduleux comportent délibérément des noms mal épelés et des traits d’union.
  7. Saviez-vous que les escrocs tentent d’imiter une institution financière et envoient des courriels d’hameçonnage pour demander des renseignements personnels et financiers? Veillez à supprimer ces courriels et ne cliquez jamais sur les liens qu’ils contiennent. Ils peuvent contenir des virus nuisibles qui peuvent infecter votre ordinateur.
  8. De nombreux escrocs vous demandent de payer des frais à l’avance en échange de biens, de services ou d’un prix. Il est interdit aux sociétés de vous demander de payer des frais avant de vous accorder un prêt.
  9. Ne versez jamais de l’argent à une société pour retirer vos fonds. L’OCRCVM et les autres organismes de réglementation ne vous demanderont jamais de « mettre votre compte à niveau », de payer des frais ou de déposer des fonds additionnels pour accéder à vos fonds.
  10. Si une personne ou une société affirme que, en raison d’obligations réglementaires, elle ne peut vous laisser retirer vos fonds, signalez-le auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières. Si la société prétend être réglementée par l’OCRCVM, signalez-le auprès de notre Service des plaintes et des demandes de renseignements, à [email protected] ou au 1-877-442-4322.
  11. N’installez jamais de programmes permettant d’accéder directement ou à distance à votre ordinateur. Accordez l’accès à vos renseignements personnels à une société ou à un courtier uniquement après avoir vérifié son inscription!
  12. Il est important de signaler les cas de fraude. Les autorités peuvent ainsi rassembler des éléments de preuve afin de démasquer les fraudeurs et de mieux vous protéger. Renseignez-vous sur la façon de signaler la fraude ici : Centre antifraude du Canada. Si le fraudeur prétend être réglementé par l’OCRCVM, déposez une plainte ici : Dépôt d’une plainte.
  13. M éfiez-vous des sollicitations au hasard effectuées par le truchement des réseaux sociaux ou de comptes courriel personnels. Les sociétés de placement légitimes et les conseillers ne sont pas autorisés à utiliser des comptes personnels à des fins professionnelles. Avant de leur répondre, vérifiez s’ils sont inscrits à l’aide de notre rapport Info-conseiller.
  14. Vous vous demandez si une société de placement est légitime? Vérifiez attentivement son site Web ou son nom de domaine.
  15. Il faut toujours vérifier l’inscription d’une société ou d’un conseiller avant d’investir. Vous pouvez le faire à l’aide du moteur de recherche national de renseignements sur l’inscription des ACVM.

Renseignez-vous et reconnaissez les signes de fraude.