Les questions que vous devriez poser

Un conseiller peut vous aider à fixer vos objectifs, à dresser un plan, à choisir des produits d’investissement qui vous conviennent, à suivre le rendement de vos placements et à modifier votre plan au besoin. Un conseiller peut répondre à vos questions au sujet de différents produits et stratégies de placement et peut formuler des commentaires au sujet des idées que vous proposez.

C’est pourquoi vous devez prendre les devants et poser des questions au conseiller avec lequel vous pensez faire affaire, avant d’arrêter votre choix.

Dans leur brochure intitulée Questions à poser lorsque vous choisissez un conseiller financier (pdf), les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) suggèrent aux investisseurs de poser les questions qui suivent à un conseiller.

 

1. Êtes-vous inscrit ?

L’inscription contribue à protéger les investisseurs puisque les autorités en valeurs mobilières n’acceptent d’inscrire que les entreprises et les personnes possédant les compétences requises.


2. Quels sont vos antécédents ?

Vous cherchez une personne compétente qui possède l’expérience appropriée à vos besoins.


3. Comment êtes-vous rémunéré ?

Les conseillers peuvent être rémunérés au moyen d’un salaire, de commissions, d’honoraires fixes ou d’une combinaison de ces modes de rémunération. Demandez au conseiller comment il est rémunéré, combien coûtent ses services et quels sont les services offerts pour le prix demandé.


4. Quels produits et services offrez‑vous ?

Les conseillers n’offrent pas tous les mêmes produits et services et n’ont pas tous les mêmes compétences techniques. Certains sont spécialisés dans des types particuliers de produits d’investissement, tandis que d’autres offrent une vaste gamme de produits et de services.


5. Qui sont vos clients ?

Le conseiller doit vous aider à atteindre vos objectifs financiers. Le fait qu’il ait une bonne expérience avec des clients comme vous, soit des personnes ayant des antécédents et des objectifs semblables aux vôtres, lui facilitera grandement la tâche.


Autres ressources

Il existe de nombreuses ressources pour vous aider à déterminer si un conseiller est la bonne personne pour vous, et s’il pourra répondre à vos besoins en matière de placement.

  • Connaître son conseiller : extraites de la page investright du site Web de la Commission des valeurs mobilières de la Colombie‑Britannique. (disponible en anglais seulement)

L’ACFM et l’OCRCVM ont fusionné

Le 1er janvier 2023, l’ACFM et l’OCRCVM ont fusionné afin de former le Nouvel organisme d’autoréglementation du Canada (nouvel OAR).

Le nouvel OAR assume les responsabilités de réglementation de l’ACFM et de l’OCRCVM.

Nous avons mis en œuvre un site Web provisoire contenant des mises à jour et des renseignements sur le nouvel OAR, y compris de l’information sur les éléments suivants :

  • Haute direction;
  • Gouvernance;
  • Règles du nouvel OAR;
  • Demande d’adhésion;
  • Bureau des investisseurs et comité consultatif des investisseurs;
  • Information à l’intention des courtiers au Québec qui sont de nouveaux membres du nouvel OAR;
  • Plaintes;
  • Carrières.

Les procédures disciplinaires, la liste des membres, les ressources en matière de formation des investisseurs, la formation continue et tous les autres renseignements qui ne sont pas indiqués ci-dessus se trouvent toujours sur www.mfda.ca et sur www.ocrcvm.ca.